Nous sommes des gestionnaires de la complexité, résumait récemment un physicien français en vogue, alors qu’on lui demandait d’éclaircir en une docte minute le brouillard épais de nos angoisses énergético-climato-existentielles. Jancovici, pour ne pas le nommer, adulé, honni et commenté par tous, fit alors danser quelques chiffres simples, forts et suffisamment bien articulés pour dénouer les plus rétives des incompréhensions.