Sous le crayon des enfants, Dieu est un homme, une femme, un oiseau, un ange, un bouddha, un manga, un personnage de dessin animé, un être mauvais, une figure duelle à la fois bienveillante et malveillante, ou encore un soleil.

Enseignant la psychologie de la religion à l’Université de Lausanne, Pierre-Yves Brandt voulait savoir comment les enfants se représentent l’Eternel. Il a organisé une collecte de plus de 900 dessins d’enfants entre 6 et 15 ans en Suisse, au Japon et en Russie. Il en a sélectionné plus de 150, qu’il présente et commente dans un ouvrage publié aux éditions Labor et Fides, disponible dès aujourd’hui en librairie.

Une discussion avec l’une de ses étudiantes est à l’origine de cette aventure. Elle avait contesté les conclusions de son professeur sur le caractère très anthropomorphique des images de Dieu chez les jeunes enfants et la diminution des figures humaines dans les dessins des enfants plus âgés. Elle pensait que l’influence culturelle avait été déterminante dans ces dessins, et qu’il n’en serait pas ainsi au Japon, où la représentation de Dieu sous forme personnelle n’est pas dominante. Une fois la récolte des dessins terminée, elle dut admettre la réalité: presque tous représentaient une forme humaine. Dès lors, Pierre-Yves Brandt se mit en quête d’un plus grand nombre de dessins, en Suisse, dans la Russie orthodoxe mais aussi en Bouriatie, une région de Sibérie imprégnée par une religion proche du bouddhisme tibétain cohabitant avec la tradition chamanique.

Les dessins reflètent le contexte culturel dont ils sont issus. Ils présentent donc des dissemblances, mais également de nombreuses ressemblances. L’originalité de ce livre réside dans l’organisation thématique des représentations de Dieu à travers 21 chapitres, ce qui permet d’avoir un regard transversal sur le sujet. Il reproduit également les commentaires des enfants sur leurs propres dessins.

Des enfants dessinent Dieu. Oiseaux, mangas, soleils et couleurs…, Pierre-Yves Brandt, éd. Labor et Fides, 254 p.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.