Zappropos

Dessous chics (ou non)

Sur la France, on parle déjà de la revanche du 20 juin dernier. Souvenez-vous. De la correction infligée à Salvador par les Bleus à la Nati: 5-2! A Lille, sur terre battue, le duo Federer-Wawrinka s’annonce plus fragile que prévu contre une équipe de France qui entend bien, elle aussi, avec Gasquet et Tsonga, remporter le grand saladier une dixième fois. Face à une telle finale de la Coupe Davis, on ne fait pas la fine bouche… (RTS Deux, dès vendredi 21, 13h45). Le même jour a d’ailleurs lieu la Fête de la chanson française, avec une très belle affiche, aussi bien parmi les contemporains comme M. Pokora que chez les classiques comme Véronique Sanson (France 2, vendredi 21, 20h50). Et puis, voici – toujours aussi hexagonal – la sixième saison d’ Un Village français, série à laquelle nous crochâmes avec avidité pour ses excellents interprètes, dont Audrey Fleurot dans le rôle de la perfide Hortense Larcher. On retourne donc à Villeneuve, au mois d’août 1944, lors des dernières heures sous l’Occupation. Là où une autre guerre alors débute. Entre les résistants, qui continuent la lutte tout en apportant leur aide aux troupes américaines, et les collabos, les miliciens. Guerre d’usure et usure de la guerre… (France 3, mardi 18, 20h45).

–––

… et d’une guerre à l’autre. Le centenaire de la Grande continue à bien alimenter les grilles. Cette semaine, on a un faible pour les photos oubliées de 14-18, celles prises par les soldats eux-mêmes, avec les appareils qu’ils cachaient sous leur vareuse (Histoire, lundi 17, 23h25). Un documentaire aussi précieux que celui sur le convoyage de plus de 400 chiens de traîneau qui franchirent l’Atlantique pour venir épauler les poilus enlisés sur le front des Vosges en 1915 (Arte, mercredi 19, 15h55). Trente ans plus tard, on sortait de l’autre grand conflit mondial, pour entrer dans la guerre dite «froide». Créée en 1948 par les Etats-Unis pour barrer la route aux communistes soviétiques en Europe, l’organisation secrète Stay Behind formait une véritable armée de l’ombre (RTS Deux, dimanche 23, 21h). Et une petite dernière pour la route, bien contemporaine, celle-ci? C’est la guerre à livrer contre les pirates informatiques, qui profitent d’une insécurité croissante due à l’augmentation du nombre de zones Wi-Fi publiques en ville (RTS Un, mardi 18, 20h10).

–––

Ça, c’est plutôt «pour rire», mais cela n’empêche pas beaucoup de gens d’être scandalisés par le Mixed Martial Arts (MMA), sport de combat pratiqué en cage où tous les coups sont permis, même lorsque l’adversaire est à terre. Temps Présent décrypte ce spectacle très rentable de gladiateurs modernes (RTS Un, jeudi 20, 20h15). Il a sa part de culte du corps, différent toutefois de celui célébré par la série des Emmanuelle. Mais tout aussi scandaleux à l’époque, les années 1970, où Sylvia Kristel s’est emprisonnée à vie dans les fantasmes qu’elle a fait naître (France 2, dimanche 23, 22h45). Ce qui nous permet une très habile transition finale vers les Secrètes Rondeurs – quand le sein se dévoile, au moment où l’on «fête» le centenaire du soutien-gorge, ces «dessous chics» qui ont pris leur essor en même temps qu’Hollywood (Arte; vendredi 21, 22h20; dimanche 23, 22h50).

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.