L’éco de la semaine

Qui deviendra la World Company?

CHRONIQUE. Cette semaine, j’ai pensé à Orwell et à son ouvrage prophétique «1984». J’ai songé aux tentaculaires Amazon et Huawei. Même l’incendie de Notre-Dame n’a pas suffi à interrompre ma quête inquiète de l’entreprise la plus puissante du monde

J’ai un peu honte, mais je vous l’avoue quand même. Je n’ai pas lu 1984, de George Orwell. Cette impardonnable lacune littéraire ne m’a pas empêché de me plonger dans un reportage publié dans la revue XXI du mois d’avril. Le journaliste Jean-Pierre Perrin y raconte son périple dans le sud de l’Ecosse, sur l’île de Jura. C’est là, après la Seconde Guerre mondiale, à la fin de sa vie, affaibli par la tuberculose, que l’écrivain britannique a écrit son ouvrage prophétique.

Ceux qui, comme moi, n’ont pas lu 1984 en connaissent au moins une phrase: «Big Brother is watching you.» Le livre raconte l’histoire d’amour interdite entre Winston et Julia dans un Etat totalitaire qui fonctionne grâce à une surveillance généralisée des citoyens et, dans une certaine mesure, à leur consentement moutonnier.