Ce sera une réunion des dupes! En se retrouvant à Zurich pour écouter ce que des juristes d'UBS et du Credit Suisse Group leur diront de l'accord global, les autres banquiers seront les dindons de la farce. Embarqués malgré eux dans l'affaire des fonds en déshérence par deux groupes surtout soucieux de continuer à faire des affaires sur le marché américain, tous les banquiers cantonaux, privés ou régionaux qui ont été visités par les réviseurs de la Commission Volcker se retrouvent pris au piège par un juge de Brooklyn.

Ils n'ont pas réalisé les enjeux éthiques de l'affaire des fonds en déshérence. Ils n'ont pas su se faire entendre en temps voulu à la Commission fédérale des banques. Ils n'ont pas su, ou pas voulu, résister aux pressions des deux grandes banques. Ils n'ont pas su organiser leur résistance aux pressions d'outre-Atlantique. Ces banquiers jouent maintenant perdant à tous les coups.

S'ils acceptent cette clause secrète, qui concerne d'abord les grandes banques, ils vont violer les règles sur le secret bancaire et la protection des données en mettant à la disposition du juge Korman des données que la CFB a refusé de centraliser. Ils se soumettent ainsi à un diktat juridique américain alors que c'est à la CFB qu'ils doivent allégeance. S'ils la refusent, les plus hardis d'entre eux risquent de se voir refuser tout développement de leurs affaires aux Etats-Unis.

Il y a pis. Seulement une septantaine de banques ont été auditées. Aujourd'hui, plus de 200 autres qui étaient actives en 1945 le sont toujours mais n'ont pas été visitées par la Commission Volcker. A lire les réflexions du juge Korman, les dispositions de l'accord global s'appliquent pourtant aussi à ces banques. Et si l'une d'elles voulait faire des affaires aux Etats-Unis? Devrait-elle faire revenir, à bien plaire d'un juge américain, des réviseurs dans ses murs pour y faire vérifier sa virginité pendant les années du nazisme?

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.