Au cœur de la société numérique, dont ils sont autant les acteurs que les objets, les médias traversent des bouleversements majeurs. Ils touchent les usages, les savoir-faire, les concurrences et les modèles de financements, privés comme publics. Les avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle accélèrent ce mouvement et provoquent toute sorte d’effets. A commencer par l’émergence de nouveaux outils.

Le travail de rédaction des résultats, sportifs ou électoraux, peut, par exemple, être confié à des systèmes de production automatiques, la contribution des journalistes étant plus utile sur le commentaire ou l’analyse. Le robot Lena, testé lors des dernières élections fédérales, travaille déjà pour la SSR et l’ATS, dans les quatre langues nationales.