Admirée pour sa démocratie mixte, directe et parlementaire, la Suisse aura à exercer ce subtil art politique le 7 mars à la faveur de l’initiative populaire fédérale «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage». Le problème soulevé se révèle particulièrement clivant au sein même des diverses familles politiques. Même les féministes ne chantent pas à l’unisson! C’est dire la nécessité de bien analyser l’argumentaire. «La démocratie est bavarde, c’est sa principale qualité», disait Clemenceau. Faisons nôtre cette qualité démocratique, bavardons, mais surtout élargissons le débat.