En matière de lutte contre le dumping social et salarial, l’Union européenne (UE) et ses différentes instances tiendraient-elles un double langage? L’un destiné à la Suisse et à ses syndicats, l’autre à usage interne? Au vu de quelques développements récents, la question se pose.