Opinion

Sans eau, pas d’économie! pas de paix! pas de vie!

OPINION. Dans le projet de message de la coopération internationale 2021 – 2024 mis en consultation par le Conseil fédéral, l’eau a perdu son rôle central, déplore Violette Ruppanner, partenaire de Strategos SA. La Suisse avait pourtant joué un rôle clé pour l’inclusion de l’eau dans les objectifs de développement durable de l’ONU

Vous l’avez probablement remarqué: le nouveau billet de 100 francs émis il y a peu «montre une Suisse empreinte de tradition humanitaire [où] l’eau en constitue l’élément principal». Or ce que vous ignorez peut-être, c’est que le bien-être de la Suisse est tributaire de l’eau provenant d’autres pays. En d’autres termes, l’eau nécessaire pour produire l’ensemble des biens et services consommés dans notre pays provient à 82% de l’étranger. Produire un kilo de chocolat nécessite par exemple plus de 17 000 litres d’eau, provenant principalement des pays producteurs comme la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria ou le Cameroun.

Lire aussi: La qualité des eaux souterraines en Suisse est «de plus en plus sous pression»

Ce que vous ignorez peut-être aussi, c’est que ce rôle central de l’eau pour la survie et la subsistance des êtres humaines ainsi que pour la paix dans le monde a conduit la Suisse à s’engager depuis des décennies pour sa gestion durable dans le monde. Elle est par ailleurs reconnue comme un des acteurs leaders dans ce domaine, lequel représente un des défis majeurs de notre siècle selon le WEF. La Suisse a notamment joué un rôle clé pour l’inclusion de l’eau dans les objectifs de développement durable de l’ONU. Et elle continue à préserver cette ressource vitale et à veiller à sa répartition équitable et favorable au développement à travers de multiples programmes de coopération.

Message du Conseil fédéral

Pour toutes ces raisons, les professionnels de l’eau et des citoyens ont été surpris, voire n’ont pas compris, pourquoi l’eau a perdu son rôle central dans le projet de message de la coopération internationale 2021-2024 mis en consultation par le Conseil fédéral en mai dernier. Ceci a conduit la Plateforme suisse de l’eau (Swiss Water Partnership), regroupant les acteurs les plus importants du secteur de l’eau et dont Strategos est membre, à prendre position. Elle demande en particulier que les éléments suivants soient incorporés dans le nouveau message 2021-2024:

  1. L’eau doit être un thème en soi.
  2. L’eau doit être une priorité de la coopération suisse dans toutes les régions du monde.
  3. L’eau doit être intégrée dans les quatre buts de développement (développement économique, environnement, développement humain, paix et gouvernance).
  4. Le budget pour l’eau doit être clairement défini.

Cinquante-six organisations se mobilisent

Cinquante-six organisations représentant plus de 15 000 professionnels et 201 citoyens ont soutenu cette démarche. «Ne laissons pas la solidarité autour de l’eau nous couler entre les doigts, dit Olga Darasz, présidente du Swiss Water Partnership. Combattre la pauvreté, protéger la planète et contribuer au bien-être de tous sont des actions clés pour la prospérité de la Suisse. Notre nouveau billet de 100 francs nous rappelle que tout cela passe par l’accès à l’eau, un des 17 buts du développement durable pour lequel la Suisse s’est battue et qui doit rester un thème central de notre coopération internationale!»

Je vous invite donc à partager cet appel dans votre entourage, en particulier auprès d’acteurs influents.

Pour en savoir plus:


Pourquoi boit-on toujours de l’eau en bouteille?

 

Publicité