Y a-t-il un pilote dans l'avion? Moritz Suter a annoncé mercredi qu'il lâchait les commandes du pôle aérien de SAirGroup. Six semaines seulement après sa prise de fonction, ce spécialiste du secteur internationalement respecté estime qu'il n'a pas carte blanche pour mener à bien la restructuration qu'il vient tout juste d'entamer. Et il en tire les conséquences.

D'autres feraient bien à leur tour de prendre leurs responsabilités. Le conseil d'administration de SAirGroup donne l'impression de céder à la panique et de ne plus rien maîtriser. Par le passé, le conseil a suivi aveuglément la stratégie de Philippe Bruggisser sans en évaluer les coûts. Pour caricaturer, ce dernier avait fait du groupe suisse le seul transporteur au monde ayant pris des participations dans d'autres compagnies déficitaires afin de leur vendre des plateaux-repas. Une initiative originale qui a permis à SAirGroup de devenir le numéro un dans ce domaine… Mais qui lui aura finalement coûté près de 5 milliards de francs.

L'arrivée de Moritz Suter à la tête du pôle aérien laissait entrevoir une nouvelle ère pour Swissair. Ses prédécesseurs avaient transformé la compagnie en simple filiale de la holding SAirGroup, perdant par là même l'originalité de Swissair et le lien fort qui reliait le transporteur à sa clientèle. Trop de consultants, et McKinsey en première ligne, ont navigué autour du groupe au point de lui faire perdre le contact avec la réalité. Mais l'entrepreneur Suter, fondateur de Crossair, a visiblement perdu son combat en France et en Belgique. Le conseil d'administration n'a pas souhaité lâcher le pôle AOM-Air Liberté-Air Littoral et Sabena, alors même qu'il avait nommé Moritz Suter pour mettre fin à cette politique d'internationalisation dispendieuse.

On le voit, SAirGroup se cherche toujours une stratégie alors que le temps presse. Les comptes qui seront annoncés le 2 avril seront rouge vif. Dans un tel contexte, de nouvelles démissions pourraient émaner la prochaine fois du conseil d'administration.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.