Chronique

Elections européennes: objet démocratique non identifié

OPINION. Les élections européennes qui agitent nos voisins révèlent les problèmes démocratiques profonds que connaît l’UE, explique notre chroniqueuse, Marie-Hélène Miauton

Dans les 28 pays de l’Union, la campagne des élections européennes bat son plein avant le verdict qui tombera, selon les pays, entre le 23 et le 26 mai, pour désigner les 751 députés professionnels du Parlement. Ce scrutin interpelle à plus d’un titre.

En premier lieu, on constate que ces élections sont détournées de leur enjeu initial. Dans de nombreux pays, les débats tournent plus autour des affaires intérieures que sur les questions proprement européennes. En France voisine, on s’achemine vers un référendum pour ou contre le président Macron. En Grande-Bretagne, cet exercice électoral, aussi nécessaire juridiquement qu’ubuesque politiquement, porte en réalité sur une infirmation ou confirmation du Brexit. En Espagne, les élections municipales qui se déroulent en même temps occultent complètement la campagne européenne. Et ainsi de suite…