Elise, une escort genevoise, voulait faire de la publicité, avec son agence Bemygirl. Ses affiches ont été refusées par le parking du Mont-Blanc à Genève, qui avait pourtant accepté la campagne. Elise les a alors fixées sur une voiture en ville, où elles ont été saccagées. Et l’association DécadréE a déposé un signalement à la Commission suisse pour la loyauté. «Le Temps» a réuni les deux points de vue

L'opinion l'association DécadréE: Une image n’est pas sexiste en soi, le contexte compte

Bonjour, je m’appelle Elise et je suis escort indépendante à Genève. J’exerce ce métier légalement, en entreprise individuelle, depuis cinq ans. Je suis déclarée, je paye donc mes impôts, je cotise à l’AVS ainsi qu’à mon 3e pilier. Je tiens à dire que je suis une femme épanouie. Ma vie de famille est stable et je construis une magnifique relation avec mon compagnon depuis dix ans. Mes parents et mes sœurs sont au courant de mon activité, ils la respectent et me soutiennent inconditionnellement. Il en est de même pour mes clients qui ont toujours fait preuve de respect, physiquement ou verbalement.