Le 23 avril dernier, ça crépitait sur le groupe Facebook «Ici c’est Delémont». «Bonjour, suis-je le seul fou à avoir vu une sorte de petite météorite tomber sur Vicques ce vendredi aux alentours de minuit?» postait un internaute. Non, il n’était pas le seul, et les conjectures égrenées dans la discussion subséquente évoquaient, pour expliquer cette apparition céleste, le passage d’une fusée Falcon 9 de SpaceX, la boîte d’Elon Musk, ou (et c’est plus vraisemblable) celui des Lyrides, cet essaim d’étoiles filantes qui vient régulièrement nous dire bonjour en avril.