Ma semaine technologie

Pourquoi Elon Musk veut fermer boutique

Tesla va fermer la plupart de ses points de vente. Nouvelle excentricité de son fondateur ou vision stratégique?

Il est parfois difficile de suivre Elon Musk. Le patron génial, qui a participé à la fondation de PayPal, Tesla et SpaceX entre autres, vient d’annoncer qu’il allait fermer la plupart des 400 magasins de sa marque d’automobile dans le monde. En octobre encore, Tesla estimait pourtant crucial d’avoir le contact avec le client final et prévoyait même d’ouvrir de nouveaux points de ventes en 2019. Aujourd’hui, Elon Musk remarque ingénument que les résidents américains peuvent acheter une de ses voitures en une minute sur leur smartphone et que cette prestation sera bientôt possible dans le monde entier.

La vente de détail ne fait-elle plus rêver? Dans le cas de Tesla, la réponse pourrait être plus compliquée. Alors que le fabricant livre enfin son Model 3, Elon Musk tente surtout de garder suffisamment de muscle financier pour envisager l’avenir avec sérénité. Il s’engage en effet dans la mère des batailles avec cette voiture, pour laquelle environ 140 000 personnes ont effectué un paiement alors même qu’elle n’était pas encore sortie d’usine – une première dans l’histoire de l’automobile.