Il était clair que les Français seraient, de nouveau, mis à contribution. En choisissant d’intervenir en direct à la télévision deux semaines seulement après l’entrée en vigueur des nouvelles mesures de confinement dans 16 (puis 19) départements français, Emmanuel Macron s’est rangé aux conseils de la communauté scientifique. Avec 141 décès supplémentaires et 30 702 nouveaux cas de contamination ces dernières vingt-quatre heures, la France court, selon la plupart des experts, le risque d’une saturation hospitalière que de nouveaux moyens en réanimation – pour atteindre les 10 000 lits en place au sortir du premier confinement de 2020 – doivent permettre d’éviter. Le président français, sans jamais prononcer le mot «confinement», s’est donc résolu à tirer la prise. Avec l’objectif que son pays puisse sortir de son coma covid à la mi-mai, via la réouverture envisagée (et progressive) des établissements culturels et des cafés-restaurants.

Lire aussi: La France mise en mode pause