People

Enceinte de jumeaux, Beyoncé enfièvre le Web

La diva a battu le record de la photo la plus «aimée» de l'histoire d'Instagram en annonçant sa grossesse sur le réseau social. Enfin une bonne nouvelle, se réjouissent les internautes 

Beyoncé attend des jumeaux. Il n’en fallait pas plus pour déclencher un tsunami sur la Toile. Dévoilée mercredi sur Instagram, la «photo témoin» a été likée plus de 7,5 millions de fois et a suscité quelque 370 000 commentaires. Un record. Muse recouverte d’un délicat voile de mariée vert pâle, Bey pose en sous-vêtements satin, les mains sur le ventre. En toile de fond, un ciel azur surmonté d’une immense parure de fleurs multicolores. Un message pour partager amour, joie et bénédiction avec les fans, signé The Carters. Oubliée la dispute dans l’ascenseur entre Jay-Z et sa belle-sœur Solange, balayées les accusations de fausse grossesse, de plagiat avec le clip «Formation» ou encore les rumeurs de divorce, Queen B est de retour pour jouer la partition de la Madone. Façon Pierre et Gilles, un soupçon de kitch en plus.

La diva au secours de l’Amérique

«Beyoncé elle sort des albums surprise et des bébés surprise», s’exclame @MariieDecoco. Non pas un mais deux. La diva vole au secours de la nation avec cette heureuse nouvelle. Et les internautes, avides d’échapper au quotidien, sautent à pieds joints dans cette bulle colorée, ce havre de paix où tout est rose, rêve et réussite. «Beyoncé est tombée enceinte pour nous aider à supporter la présidence de Trump, avance @SoLyrical. Elle est vraiment un héros américain.»

Certains, plus cyniques, pointent le manque de représentation de la communauté noire dans l’administration présidentielle. «Triste de voir qu’il y a plus de blacks autour de Beyoncé en ce moment que dans l’entier du cabinet de Trump», lâche @GrainneMaguire. La date ne semble effectivement pas choisie au hasard. Aux Etats-Unis, le mois de février est traditionnellement dédié à l’histoire et aux combats de la communauté afro-américaine.

Ta vie, la mienne

Il n’empêche, les réseaux instaurent un lien de proximité entre les célébrités et leurs admirateurs. Comme un faire-part personnalisé, Beyoncé partage sa photo avec tous, c’est-à-dire avec chacun. Et les internautes se prennent volontiers au jeu. Beyoncé devient une copine, sa vie ultra-médiatisée devient la nôtre. «C’est bon, j’ai mes places pour l’accouchement de B et J», plaisante @AlizeePerrin. «Lorsque ma mère m’a demandé de mes nouvelles, je lui ai juste dit: Beyoncé est enceinte», renchérit @Tilik01. Des jumeaux, encore? Même les rumeurs d’insémination ne ternissent pas le tableau. «Je la surkiffe, j’ai l’impression que je vais être tonton j’ai poussé un cri, larmes aux yeux», s’extasie l’humoriste ‏@tony_st_laurent.

Deux futurs héritiers

Toujours en cours de gestation, les deux futurs héritiers alimentent les pronostics. «Deux mini-Beyoncé en plus à prévoir, pas assez de place sur terre pour tant de talent», assène @Just1Cuvillier. A quoi ressembleront les futurs compagnons de jeu de Blue Ivy, 5 ans? Certains imaginent déjà le trio miniature en relève à succès. «Elle va nous faire un remake des Destiny’s Child, on va voir flou je vous le dis», lance @Iness_btb. Quant aux prénoms, la course à l’imagination n’a pas de limites: Yellow Brickroad et Green Lantern, Yellow Ivy et Green Ivy.

Et Coachella?

Parmi les fans chevronnés, certains ne perdent pas le nord. Avant d’être maman, Beyoncé doit avant tout assurer sur scène. «Quelqu’un peut m’expliquer comment Beyoncé va faire le festival Coachella avec des jumeaux dans le ventre?» s’inquiète‏ @AnthonyATLien qui a visiblement réservé sa place pour la grand-messe du hip-hop. Avril au milieu du désert californien? Le délai semble court.

Alors que rien ne semblait troubler la quiétude de cet univers cotonneux, une fausse note grippe la mélodie. Comme une voix dans le désert, @LovelyMssJenn s’interroge. «Beyoncé paie vos factures pour tout ce bruit?» Mystère. Il y a des jours où rêver suffit.

Publicité