Les opposants à la 5G misent sur une confusion savamment entretenue dans l’esprit du public. Ils affirment de manière péremptoire que la 5G augmente la consommation d’énergie. Selon eux, c’est ce que démontre le rapport d’experts de la Confédération. Or, de facto, c’est tout le contraire: sur le plan énergétique, la 5G est efficace. Les opposants à la technologie 5G ont largué une bombe fin janvier. A les croire, la consommation d’énergie augmenterait de 300% à cause de cette technologie. Il s’agit d’une pure extrapolation. Mais ce que les opposants à la 5G ne nous ont pas dit, c’est que l’électrification de la société progresse de toute façon. Je soutiens ici que la 5G est une contribution de plus en faveur de l’efficacité énergétique.

Pourquoi dire que la société s’électrise? Vous n’êtes pas au courant? De plus en plus d’appareils ont besoin d’électricité pour fonctionner. Plus un appareil est numérique – lorsqu’il est doté d’une interface avec internet, par exemple – plus il a besoin d’électricité. C’est le serpent qui se mord la queue: pourquoi un appareil a-t-il besoin d’électricité et d’un accès aux données? Pour être plus facile à utiliser et pour que son utilisation soit plus efficace et plus efficiente.

Laver à des prix plus bas

Aujourd’hui, il ne viendrait à l’esprit que de quelques personnes de plaider pour un retour aux travaux de repassage à l’aide du charbon. Le fer à repasser électrique est non seulement plus confortable, mais il est aussi plus efficace sur le plan énergétique. Avec le même apport, il dispose d’un meilleur rendement énergétique et il contribue dans la foulée à émettre moins de dioxyde de carbone. La même logique s’applique à la numérisation des systèmes. Connecter une machine à laver sur internet permet de laver à des prix plus bas et d’optimiser les cycles de lavage – en fonction des tarifs électriques les plus intéressants. Connecter un frigo permet de réduire les déchets alimentaires. Opter pour des constructions qui sont connectées aux déplacements des habitants rend l’utilisation de la lumière et du chauffage plus économique. La numérisation rend la vie plus confortable et plus efficace. Bref, nous sommes en train d’économiser des ressources.

L’électrification entraîne une consommation d’énergie globale moindre en raison de l’efficacité supérieure des appareils et de leur connectivité

Bien sûr, tout cela entraîne une consommation d’électricité plus importante. Les opposants à la 5G ont raison de le souligner. Mais cette consommation ne s’applique pas seulement à ce cas. Elle doit être replacée dans le contexte global. L’électrification entraîne une consommation d’énergie globale moindre en raison de l’efficacité supérieure des appareils et de leur connectivité. Avec pour résultat que l’augmentation du recours à l’électricité entraîne une diminution de la consommation totale d’énergie. Mais c’est un sujet sur lequel les opposants à la 5G gardent le silence.

Numérisation des ménages

La technologie 5G est une condition préalable à cette électrification et à cette connexion des données. Sans 5G, rien de tout cela ne fonctionne. Donc la 5G est elle-même efficace sur le plan énergétique. Le rapport préparé par des experts pour le compte du Conseil fédéral l’indique noir sur blanc. Nous lisons à la page 6: «Avec la 5G, des vitesses de transmission plus élevées et des temps de réaction plus courts sont possibles. En outre, la 5G permet de faire fonctionner beaucoup plus d’appareils qu’auparavant, et l’efficacité énergétique par unité de données transmise augmente également.»

On ne peut pas le dire plus clairement: Avec la 5G, l’énergie nécessaire pour transmettre la même quantité de données est réduite. La 5G est un moyen nécessaire pour la numérisation des ménages et de l’économie. Elle augmente à son tour l’efficacité énergétique de la Suisse. Le nier équivaut à de la malhonnêteté intellectuelle.


Henrique Schneider est directeur adjoint de l’USAM.


Quelques lectures