Douze, 7 filles et 5 garçons. Ils sont 12 enfants, ce jeudi 12 novembre, à participer aux activités que Ringier Romandie leur a proposé à l’occasion de la traditionnelle journée annuelle «Oser tous les métiers», mise sur pied par le Département vaudois de l’instruction publique et destinée aux élèves de 7e à 9e année scolaire.

Cette année, cette joyeuse équipée a pu assister, tôt le matin, à la conférence de rédaction du Temps. A la suite de quoi on leur a fait une présentation de l’entreprise Ringier et des différents journaux et magazines qui en font partie. Ils ont également visité le service des abonnements.

Et comme la «journée des enfants» n’en serait pas vraiment une si on ne faisait pas un peu travailler ces jeunes, ils ont pu choisir et fabriquer eux-mêmes une fausse «une» du Temps, dont ils ont choisi les titres, la hiérarchie et le graphisme. Tout cela en étroite collaboration avec le caricaturiste Chappatte, qui leur a expliqué son métier et a réalisé un dessin original pour leur page «une». Merci, les mômes, pour votre enthousiasme et votre créativité!

Fausse une du Temps

La fausse «une» du «Temps» réalisée par les enfants participants à la journée des métiers de Ringier Romandie.

Objectif de tout cela? La journée «Oser tous les métiers» est une journée croisée père-fille/mère-fils, favorisant le décloisonnement des rôles et des métiers entre les sexes. Ses objectifs principaux sont de permettre aux filles et aux garçons d’explorer des univers professionnels nouveaux et d’élargir leurs horizons dans la perspective des choix à venir; et d’aborder librement avec leurs parents, sans préjugés, des questions sensibles telles que leur vision de l’avenir, l’enjeu du choix professionnel, les places respectives du travail et de la famille dans la vie.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.