La folle négociation du divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne l’a amplement démontré: le ressentiment, les antagonismes et les colères à l’œuvre depuis le référendum britannique sur le Brexit sont toujours en embuscade, prêts à être exploités par ceux qui, des deux côtés de la Manche, souhaitent en réalité fracturer, ébranler et détruire l’édifice communautaire.

Lire aussi l'interview de Nicola Sturgeon: «La seule voie pour que l’Ecosse revienne au cœur de l’Europe passe par l’indépendance»