En vote le 29 novembre, l’initiative «Pour des multinationales responsables» provoque un vif débat, qui excède le seul champ économique. Nous proposons une série d’articles sur cet enjeu.

Cinq ans après son lancement, l’initiative pour des entreprises responsables arrive dans les urnes. Au bénéfice d’un soutien impressionnant, elle déchaîne aussi les passions des opposants, qui brandissent de familières ritournelles: délocalisations, licenciements, crise économique.

Vérifier que les importants sous-traitants traitent l’environnement et leurs employés de manière correcte? Impossible, affirment Conseil fédéral et associations patronales. Faire porter le chapeau à leur maison mère domiciliée en Suisse: surtout pas.