Une fois n’est pas coutume: le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a fait volte-face ce lundi en renonçant finalement à expulser 10 ambassadeurs occidentaux dont il avait ordonné le départ. Il évite ainsi le pire à son pays, qui était de se trouver isolé et encore plus affaibli économiquement. Leur péché, à ces diplomates? Représentants des Etats-Unis, Canada, France, Finlande, Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège et Suède, ils s’étaient mobilisés le 18 octobre dernier en faveur du mécène et homme d’affaires Osman Kavala, 64 ans, emprisonné depuis quatre ans sans jugement en Turquie.