Les autorités de la ville et du canton de Genève ne doivent pas contribuer à l’accueil sur leur territoire d’un polémiste dangereux condamné pour ses propos haineux. L’écho de la prochaine venue à Genève du polémiste français Eric Zemmour crée en effet des remous. Une pétition en ligne avec à ce jour plus de 1300 signatures circule contre sa visite en Suisse. A juste titre. Cette personne, candidate putative à l’élection présidentielle française, a été condamnée à de nombreuses reprises par l’opinion publique européenne, et par les tribunaux français, pour «provocation à la discrimination raciale» et «incitation à la haine religieuse».