Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Les experts de l'Expo.01

On ne compte plus le nombre d'experts que la future Exposition nationale a déjà approchés, consultés et peut-être épuisés, aux différents stades de sa gestation. Ces derniers mois, le cercle des spécialistes s'est encore agrandi: depuis le début de l'année, vingt «lecteurs» sélectionnés dans les milieux culturels ont examiné les 2000 idées que les Suisses ont lancées pour dessiner leur pays en 2001. Ensuite, il a fallu trouver quarante autres spécialistes, de tous domaines, pour choisir dès avril les projets finaux. C'est ici qu'apparaît l'exiguïté du pays célébré: dans la liste du jury chargé du choix final, nous retrouvons par exemple l'ethnologue Jacques Hainard, l'un des premiers chargés il y a trois ans de donner un sens à la manifestation. Depuis, on l'avait un peu oublié. A ses côtés, une série de noms récurrents, dans les domaines des arts plastiques, du cinéma, de l'édition, de la science, même de la viticulture et de la théologie. Comme si la Suisse avait professionnalisé le statut d'expert et de vulgarisateur pour tous les sujets, de la vigne au Bon Dieu. C'est inévitable, à force de compter sur un échantillon représentatif de la population, respectant au mieux les minorités linguistiques, les répartitions cantonales et les différents milieux professionnels. Le calcul est peut-être habile: à force d'être consultés, les personnages écoutés – donc influents – poseront peut-être un regard moins dédaigneux sur la manifestation en chantier. Qu'ils ne se fassent pas d'illusion: leur avis nourrit le travail de Pipilotti Rist et son équipe, mais c'est finalement le ton détonant et provocant de la vidéaste saint-galloise qui prendra le dessus. Les experts en arts plastiques seront satisfaits: ce sont justement eux qui ont projeté la reine Pipilotti dans toutes les grandes expositions européennes.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)