Nouvelles frontières

Face à la Chine, l’Europe va-t-elle enfin se réveiller?

OPINION. La Commission européenne propose un plan d’action pour remettre à plat sa relation avec la Chine désormais considérée comme un «rival systémique», écrit notre chroniqueur Frédéric Koller. Cela pourrait marquer un tournant dans nos relations avec Pékin

Mardi prochain, Emmanuel Macron va faire une expérience inédite à l’échelle européenne: il recevra à Paris Xi Jinping en compagnie d’Angela Merkel et de Jean-Claude Juncker. Il s’agit pourtant bien d’un sommet franco-chinois. Mais pour parler du multilatéralisme avec la Chine, «la discussion doit se passer au niveau de l’Europe et non pas de la France seule», a fait savoir l’Elysée.

C’est la nouvelle réalité du monde actée par un président français qui veut mettre en conformité ses paroles et ses gestes: la «renaissance européenne» qu’il appelle de ses vœux est justifiée par les rapports de force internationaux. Que pèse aujourd’hui un Etat européen face à la puissance de la Chine ou des Etats-Unis? Plus grand-chose. Seule une union renforcée permettra de maintenir sur son territoire les normes et les valeurs auxquelles le continent reste attaché et de les défendre sur la scène mondiale.