OPINION

Face à la Chine, la Suisse doit s’allier à l’Europe pour défendre le multilatéralisme

OPINION. Le président de la Confédération, Ueli Maurer, poursuit la politique naïve de la Suisse à l’égard de la Chine, regrette le conseiller national Fabian Molina

Le président de la Confédération Ueli Maurer est à Pékin cette semaine. Il représentera la Suisse au sommet sur les Routes de la soie et signera un protocole d’accord visant à faciliter les investissements des banques et des assureurs suisses sur le parcours de l’initiative Belt and Road. Alors que presque aucun autre pays européen ne fera le déplacement, la Suisse se distinguera aux côtés du Qatar, de l’Arabie saoudite ou encore de la Russie.

Lire aussi: Chine-Suisse, 70 ans d’une amitié politique