Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Theresa May et Donald Trump à Chequers, la résidence de campagne de la première ministre.
© Brendan Smialowski / AFP PHOTO

Commentaire

Face à Trump, l’urgence d’un réveil européen

OPINION. Le président américain agit en véritable poison de l’unité de l’Europe. Insultant les leaders des pays alliés lors du sommet de l’OTAN, Angela Merkel et Theresa May en tête, il déstabilise la démocratie libérale. En toute impunité. Pour les leaders européens, il serait temps de montrer du courage et de résister

Le choc des images. Il y a tout d’abord Jean-Claude Juncker. A l’instar d’un Boris Eltsine, le président de la Commission européenne, sans doute plus ivre que malade, a montré une piteuse facette de l’Union européenne au sommet de l’OTAN. Il y a aussi Donald Trump, qui insulte l’Allemagne d’Angela Merkel, trop tributaire du gaz russe. Puis, dans un crescendo effrayant, ce même Trump qui humilie une Theresa May très affaiblie en torpillant sa stratégie pro-Brexit dans une interview accordée au tabloïd The Sun alors qu’il était reçu en grande pompe par la première ministre britannique.

Lire aussi: Le flegme British à l’épreuve de Trump

Certains voient dans ces insultes de Trump, suivies par des dithyrambes tout aussi excessives au sujet des mêmes personnes, la marque d’un grand négociateur qui sait faire monter les enchères pour obtenir ce qu’il veut. Or, on l’a vu avec le Nord-Coréen Kim Jong-un, la méthode est narcissique, aléatoire et dépourvue de toute stratégie et de substance.

Poison potentiellement mortel

Les Européens ont jusqu’ici accepté les frasques de ce chien fou sans broncher. Ils feraient bien de se réveiller. Le poison qu’administre Trump à l’Europe est potentiellement mortel. Récemment, le président américain suggérait à son homologue français de quitter l’UE. Vidant en permanence les mots de leur sens, Trump titille toutefois les démons nationalistes du Vieux Continent. Il frappe impunément une Europe déjà à terre, sonnée, qui ne réagit pas, ou trop peu. Pourtant, même si celle-ci aura encore besoin des Etats-Unis, elle doit résister, s’opposer avec véhémence à un Trump prêt à favoriser l’éclatement de l’UE.

Alors que Donald Trump pourrait faire des concessions majeures à l’autocrate Vladimir Poutine lors du sommet d’Helsinki ce lundi, l’abdication des Européens face aux coups de boutoir trumpiens ferait une victime de choix: la démocratie libérale déjà malmenée mais au cœur du projet européen et de l’Occident. C’est l’heure pour les leaders européens de montrer leur courage et leur sens des responsabilités. Il y a urgence.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)