Les familles paysannes suisses ne veulent pas non plus de résidus dans l’eau. Elles sont en constante évolution avec la ferme volonté de continuer. Depuis 10 ans, l’utilisation de substances de synthèse a diminué de 40% dans l’agriculture conventionnelle. La moitié des produits phytosanitaires utilisés actuellement sont homologués en bio et de plus en plus d’agriculteurs non bios se tournent volontairement vers ce type de produit. Quel que soit le mode de production, effectuer un traitement est parfois la seule option pour sauver une récolte et ainsi préserver notre alimentation de l’anéantissement.

Lire encore: Interdire les pesticides favoriserait le réchauffement climatique