Le cinéma a ce pouvoir de nous faire voyager, de nous immerger dans d’autres réalités et univers. Parfois, un film nous emporte tellement qu’on a carrément envie de vivre au côté de ses personnages, de prendre le chemin inverse de Jeff Daniels dans La Rose pourpre du Caire, non pas de sortir de l’écran, mais d’y pénétrer. Le 7e art possède ce pouvoir magique de décupler les émotions. Bonjour, je m’appelle Stéphane et je suis cinéphile… mais je ne compte pas soigner cette addiction.

Comment faire pour immerger un peu plus les spectateurs dans un univers diégétique? Au temps du muet, la musique jouée en direct était un bon moyen de surligner l’action. Quant aux bonimenteurs, ils se glissaient dans la peau des personnages pour les rendre plus réels. Puis sont venus le son Dolby, le format Scope, la 3D ou encore l’Imax, autant de moyens de rendre l’expérience cinématographique plus intense. Et voilà qu’aujourd’hui on voit émerger, en marge des dispositifs de réalité virtuelle, des tentatives de films interactifs.