Les événements tragiques qui se déroulent en Ukraine ont engendré dans notre pays un florilège de discours et d’articles à propos de ce que nous autorise ou pas notre «neutralité». Les débats qui agitent nos concitoyens et les médias à ce sujet mettent en lumière la façon dont nous nous sommes approprié, dans une sorte «d’helvético-centrisme» cette neutralité dont nous sommes si fiers mais qui ne dépend plus de nous.