Conférence de conciliation

Fathi, cette fois, c’est fini

OPINION. Une nouvelle législature s’ouvre, notre chroniqueur se réjouit de rencontrer de nouveaux collègues, mais tient à faire ses adieux à son prédécesseur dans les colonnes du «Temps», Fathi Derder

Voilà, c’est fini. La 50e législature commence vraiment à sentir le sapin. Celle des élus de 2015. Théoriquement, nous sommes encore en place. S’il fallait réunir d’urgence l’Assemblée fédérale pour choisir un général en chef, ce serait encore nous. Jusqu’au 2 décembre. Mais en pratique, on s’est déjà dit au revoir le 27 septembre. Le dernier jour de la dernière session. Cette journée avait un air de fin des classes, avant la maturité. On se dit «à bientôt», décontractés, en tremblant secrètement pour le résultat final.

Lire aussi: Fathi Derder arrête la politique