Les débats en rapport avec la dernière votation ont montré que la politique agricole suisse mène à un cul-de-sac. Par quoi la remplacer? Par une politique alimentaire nationale digne de ce nom. Plusieurs pays européens suivent cette voie. Il est temps que notre pays s’y engage avant de prochaines initiatives qui déstructurent à petit feu la qualité de notre alimentation et le monde agricole avec elle.