L’audition publique mercredi devant une commission du Congrès américain de Michael Cohen, ex-avocat de Donald Trump, avait des allures de procès d’un repenti de la mafia. Il n’a certes pas apporté d’éléments de preuve de nature à faire chuter le locataire de la Maison-Blanche. Mais c’est un témoignage de plus d’un ex-collaborateur du président qui affine le portrait d’un menteur invétéré.