Pour Maimouna Mayoraz, l’interdiction du voile est une mesure de stigmatisation, incompatible avec les valeurs d’intégration qui sont au fondement de la mission de l’école. En voulant bannir le voile de l’espace scolaire, on nie la capacité des femmes et des jeunes filles de faire leurs propres choix.

Lire son texte ici: Non à une interdiction du voile, «une mesure islamophobe»

Le port du foulard est un signe de soumission à l’homme, lui rappelle Martine Chaponnière. Selon elles, les féministes ne peuvent oublier pour quoi elles se sont battues et doivent s’opposer au port du voile en classe, du moins jusqu’à l’âge de la majorité des intéressées.

Lire son texte ici: «Pour une interdiction du foulard jusqu’à 18 ans»

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.