Je ne suis pas fâché que le hasard du calendrier et la trêve pascale m’aient offert quelques jours supplémentaires pour réfléchir à l’incendie de Notre-Dame avant de m’aventurer sur ce terrain fumeux.

Parce qu’entre Donald Trump et ses conseils de génie ignifugé (y avait qu’à envoyer des Canadair!), les 66 millions d’experts pompiers (moi je vous aurais montré comme l’éteindre, ce feu!), les complotistes de tous bords (encore un coup des islamistes, de Macron, de Nosferatu ou de George Soros), la France insoumise et sa haine de tout ce qui dépasse le smic (salauds de riches, ils feraient mieux de financer nos RTT avec leurs millions!), l’immédiateté des réactions a démontré une nouvelle fois sa fascinante faculté à produire du vide et de la bêtise à l’échelle industrielle.

365 jours sur 365

Je sais (d’ailleurs je viens de vous le dire), vous avez déjà tout lu sur l’incendie. Mais rassurez-vous, ce n’est pas de la charpente en flammes dont je vais vous parler. Ni de la flèche qui s’est écroulée devant nos yeux incrédules. Ni même du ciment de l’âme française parti en fumée (ça aussi vous l’avez entendu ad nauseam). Non, c’est l’autre incendie qui m’interpelle. Ce feu qui couve désormais sous le feu chez notre grand voisin français, 365 jours par an et 24 heures sur 24.

La France a tout inventé. En tout cas beaucoup de choses. Les Lumières, les droits de l’homme, Victor Hugo, l’époisses, l’étang de Vaccarès, la Romanée-Conti, le débat, les intellectuels, Eric Cantona, Albert Camus ou encore l’andouillette à la moutarde. Reconnaissez que ce n’est pas rien. Elle a de quoi être assez fière d’elle, la France.

Promenez-vous en France, discutez à gauche à droite, vous serez d’ailleurs surpris de l’aspiration apparente à la vie douce. A priori, tout est fait pour rentrer dans l’ordre à l’heure de l’apéro, de Marseille au Havre, en terrasse ou sur le coin du zinc.

La polémique a changé de braquet

Et pourtant. La petite polémique sympathique qui accompagnait très bien le pastis a changé de braquet. L’engueulade était un art de vivre, elle est devenue gangrène. En 2019, la France se déteste. On déteste indifféremment le président, ses ministres, les «gilets jaunes», les CRS, les étrangers, les Noirs, les Arabes, les petits Blancs trop catholiques. On déteste tout le monde. Et c’est parfaitement détestable.

Amis Français, de grâce, calmez-vous. Allez vous promener en Camargue ou sur une plage bretonne et dites-vous que l’incendie de Notre-Dame n’était peut-être rien d’autre qu’un bâtiment historique qui a pris feu et qu’il s’agit simplement de reconstruire, en mobilisant quelques énergies. Je vous promets, c’est possible. Et ça fait du bien.


Chronique précédente

Trou noir fondu au noir: la fin du film…