En publiant le 16 mars dernier une vision «pour la sécurité, la défense, le développement et la politique étrangère», le gouvernement de Boris Johnson a donné corps au concept de «Global Britain» qui définit la position internationale du Royaume-Uni d’après le Brexit. Ce document d’orientation de 114 pages, issu de multiples consultations, insiste sur la centralité de la science et de la technologie pour la sécurité du pays au sens large: la Grande-Bretagne excelle dans ces domaines, elle doit accroître son effort et innover davantage encore pour maintenir ses avantages compétitifs. Dans cette entreprise permanente incluant l’intelligence artificielle, la robotique, le cyberespace ou les drones, les secteurs civil et militaire fusionnent. Le soft power et la créativité en matière scientifique, technologique et artistique sont l’une des forces de la Grande-Bretagne aujourd’hui.