éditorial

La fin de l’âge d’or pour Netflix

ÉDITORIAL. L’arrivée d’Apple dans la vidéo en ligne, et bientôt de Disney: les offensives se multiplient, et le public devra s’orienter dans un marché devenu complexe

C’est la bataille du temps de cerveau disponible à l’heure des algorithmes. Le triomphe global des séries, qui a galvanisé Netflix, déclenche à présent une bataille mondiale, à partir du web.

Nouvelle poule aux œufs d’or, la fiction suscite toutes les convoitises pour une raison économique majeure: elle revivifie le système de l’abonnement, à la peine du côté de la presse écrite, notamment. Ce modèle d’affaires de quasi-rentes de situation, pour autant que les diffuseurs remplissent les canaux de produits de qualité, a gagné les logiciels et les jeux vidéo – c’est ce qui motive le mouvement de Google, avec son prochain portail de jeux illimités.