Après le covid, faire le pas d'après... Ou n'y a-t-il pas d'après-covid, mais seulement un «avant» qui revient? Tel est le thème qu'explore notre chroniqueur cet été.

Episode précédent:

Le G7 défend le statu quo après la pandémie

Le nombre de personnes fuyant leur pays en raison de conflits, de répression et surtout de misère n’a pas diminué pendant la pandémie de Covid-19. Pendant la première vague en 2020, 168 pays avaient complètement fermé leurs frontières, et il était très compliqué de faire des démarches administratives. Mais tout cela n’a pas empêché des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants de chercher leur bonheur sous d’autres cieux.

Il en sera toujours ainsi après la pandémie. Les images d’embarcations de fortune remplies à ras bord qui tentent de traverser la Méditerranée nous parviennent semaine après semaine. Tout comme celles montrant des réfugiés franchir la Manche en prenant des risques extrêmes. Et aux Etats-Unis, le mur de Donald Trump ne dissuade pas les milliers de Mexicains et autres Latino-Américains de passer le Rio Grande.