Chronique

Comment Fortnite révolutionne le divertissement

Le jeu d’Epic Games casse les codes et remporte la mise. Tous les acteurs de la technologie veulent rentrer dans la danse. Cela concerne les fabricants de smartphones comme les plateformes de diffusion

C’est un phénomène à bien des égards. Fortnite est le jeu qui passionne des dizaines de millions de personnes, bouscule les codes du divertissement et transforme la consommation de médias. Reprenons: ce jeu vidéo d’Epic Games a permis grâce à ses couleurs pop de séduire un large public et de dédramatiser chez les parents le fait que leurs enfants trucident des dizaines d’adversaires grâce à des armes qui ressemblent à des jouets. Le jeu a vraiment décollé quand sa version «bataille royale» (du nom d’un film japonais sorti il y a presque vingt ans) est sortie en été 2017.

Pourquoi ce jeu est spécial? Il y a toute une série de spécificités qui permettent une expérience différente de bien d’autres franchises et rendent ce jeu véritablement social. Les personnages peuvent ainsi se livrer à une danse au moment de leurs victoires, une touche fun qui donne un côté festif supplémentaire – avec aussi les «skins», des déguisements qui s’achètent, le jeu étant par ailleurs gratuit. Parmi les joueurs compulsifs à Fortnite, il y a désormais aussi bien des petites filles… que des traders en bourse.

Le jeu est passé à un niveau supérieur cette semaine avec le lancement d’un Pro-Am lors du E3, la messe des jeux vidéo à Los Angeles. Le tournoi a eu un écho mondial avec des paires comme celle composée de stars parmi les joueurs, comme Ninja, et des rappeurs, idoles des ados. Le chanteur Drake compte parmi les fans de cet univers. Quand le monde du jeu vidéo rencontre celui de la musique, les tiroirs-caisses s’affolent.

Et la vague emporte d’autres pans du divertissement. Alors que la fréquentation des cinémas n’a jamais été aussi basse depuis 25 ans aux Etats-Unis, des salles auparavant dédiées au septième art se transforment en arènes pour jeux vidéo. Si le jeu devient un tel phénomène, c’est qu’il n’est pas limité à un ou deux types de consoles. Fortnite se joue aussi sur PC et smartphone, IOS et bientôt Android, autant dire 2 milliards de clients potentiels.

Alors que certains projettent de créer un abonnement à la Netflix dans ce secteur, le jeu vidéo se trouve au centre des grandes manœuvres de la technologie. Google joue ainsi gros avec YouTube, et Amazon avec la plateforme dédiée aux jeux vidéo Twitch, les deux attirant désormais des millions de fans prêts à simplement regarder des jeux.

Au moment où le comité d’organisation des JO de Paris réfléchit à l’idée de présenter l’e-sport en discipline de démonstration en 2024, Epic, qui a créé un stade virtuel où la planète entière s’affronte, rêve-t-il désormais de médailles? La société a lancé un prix doté de 100 millions de dollars – un record dans le domaine – pour inciter plus de monde à se lancer dans l’arène. Le peuple souhaite désormais du pain et des jeux, vidéo bien sûr.

Publicité