Personne ne le connaît mais tout le monde le connaît. Immortalisé dans les gradins de Bucarest, Luca Loutenbach, supporter jurassien de 28 ans, s’est mué du soir au lendemain en emblème du match Suisse-France… et en mème qui a fait le tour d’Internet. Le diptyque, faut-il le dire, est irrésistible: supplication désespérée au-dessus, rugissement de gladiateur sanguinaire au-dessous — une réaction légitime à la volte-face de la Nati… et à l’électricité d’un stade comble. C’est vrai: Luca Loutenbach aurait-il mugi, torse nu et langue cabrée, seul devant sa télévision?