Opinion

Le français suisse romand n’existe pas

OPINION. Marianne Kilani-Schoch, professeure à la retraite, rend hommage à Pierre Knecht, pourfendeur d’idées reçues récemment disparu

Dialectologue passionné par les développements de la sociolinguistique, Pierre Knecht, professeur honoraire à l’Université de Neuchâtel, décédé récemment, a proposé dès 1970 une vision malicieusement critique des idées reçues sur le français en Suisse romande. Ses travaux conjuguent une connaissance érudite des dialectes et de l’histoire linguistique du français et des références très documentées à l’histoire culturelle et politique de la Suisse. Ne dédaignant pas la provocation, Pierre Knecht s’est attaché à montrer que le français suisse romand n’existe pas.

Lire aussi: Disparition de Pierre Knecht, l’amoureux de toutes les langues françaises