Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
A combination picture shows portraits of candidates for the second round in the 2017 French presidential election, Marine Le Pen (L), French National Front (FN) political party leader, and Emmanuel Macron, head of the political movement En Marche!, …

Editorial

En France: la nouvelle frontière ou les vieux mythes

Le premier tour de la présidentielle française est sans appel: le pays vote pour un changement en profondeur

Le premier tour de la présidentielle française est sans appel: le pays vote pour un changement en profondeur. Avec la qualification au second tour de Marine le Pen et surtout d'Emmanuel Macron, les Français ont confirmé que la vague de mécontentement qu'ils nourrissent depuis des années n'irait pas s'écraser mollement sur les rivages habituels des soirs d'élection. Elle va transformer durablement les contours du pays. Ce n'est bien sûr pas le grand soir révolutionnaire qu'aurait souhaité l'extrême-gauche ni le Frexit, assurément, comme le souhaitait un micro-candidat de droite. Mais cette tension créée autour du duel issu des urnes montre que le logiciel politique de la Vème République est cassé. La rage contre les partis traditionnels, la désillusion vis-à-vis de politiciens corrompus et la volonté de tenter «autre chose» ont mené à la désignation des deux personnalités hors-norme pour s'affronter au second tour.

Voir aussi: Notre suivi en continu de la soirée électorale

L'une comme l'autre des ces deux gagnants du premier tour ont tout d'abord pour particularité de représenter des mouvements qui n'ont jamais gouverné. Si Emmanuel Macron a été ministre sous François Hollande, En Marche! n'a été créé que tout récemment. En faisant le pont entre femmes et hommes de bonne volonté de gauche comme de droite, il promet d'en finir avec le fonctionnement clanique de la classe politique et de créer un appel d'air pour une nouvelle génération de dirigeants. Si son candidat devait confirmer au second tour, remporter les législatives de juin sera un test quant à la capacité d'En Marche! de pouvoir lancer quasi du jour au lendemain des troupes aguerries dans la bataille. Emmanuel Macron est un moderne, pro-européen, ouvert sur le monde et qui préfère voir son peuple travailler plutôt que d'espérer la manne de l'Etat. Ce jeune président de même pas 40 ans peut donner une nouvelle frontière à la France et améliorer le sort des Français.

Le Front national a une toute autre histoire mais son succès dimanche soir démontre l'envie des Français de tenter une alternative au jeu à deux partis qu'ils connaissent trop bien depuis 1958. Quitte à jouer avec le feu de l'extrême droite. Si Marine Le Pen, en habituée de la vie politique, a réalisé une campagne quasi sans outrances, il ne faut pas oublier d'où elle vient, qui elle est, et quelles sont les idées qu'elle défend. Son élection comme présidente de la République témoignerait d'un besoin de grandeur et de souveraineté retrouvée. Mais la passion sans limite pour la patrie a par le passé mis la France du mauvais côté de la barrière des nations. Marine Le Pen a tout fait pour dédiaboliser sa candidature et déteste qu'on lui rappelle les racines de son parti. C'est pourtant un fait: avec le Front national, ce sont les descendants de la France collaborationniste et de l'Algérie française qui se trouvent aux portes du pouvoir.

Le second tour verra s'affronter deux visions de la France, l'une inclusive et ouverte au monde ainsi que ses enjeux et l'autre retranchée derrière ses frontières et ses vieux mythes. Le choix final des Français changera leur pays mais aussi la face du monde.

Notre dossier: La France en campagne

Dossier
La France en campagne

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)