En 2017, Emmanuel Macron s’imposait en se revendiquant comme le candidat de l’ouverture, du libéralisme et de l’Europe. Face à lui, Marine Le Pen avait réuni 33% de l’électorat. Le double de voix de son père quinze ans plus tôt contre Jacques Chirac. Le parti souverainiste recueille aujourd’hui, selon une enquête pour Le Monde publiée vendredi, entre 32 et 37,5% des voix. Marine Le Pen et Eric Zemmour font jeu égal avec 16% des intentions de vote, auquel il faut ajouter les voix de Nicolas Dupont-Aignan.