Attention, une région française peut en cacher une autre: alors que depuis le 1er janvier 2015, l’Hexagone est découpé en treize régions et dix collectivités métropolitaines, les deux départements des Haut et Bas-Rhin ont commencé, voici quelques semaines, à modifier la donne. Lors du redécoupage d’il y a six ans, les électeurs et élus alsaciens n’avaient pas caché leur dépit, voire leur colère, devant la création de la région Grand Est regroupant Alsace, Lorraine et Champagne-Ardennes. Conséquence? Une rébellion discrète, mais ferme, au nom de leur identité bafouée. Et un résultat tangible: la création, le 1er janvier 2021, de la nouvelle «collectivité européenne d’Alsace» dotée de compétences spécifiques, plus étendues que celles d’un département. De quoi donner de l’appétit à d’autres collectivités soucieuses de tordre les contours de leurs nouvelles frontières…

Lire aussi: Haro parisien sur Marseille, capitale des colères françaises