Il y a quelques jours, les Etats-Unis ont été secoués par une nouvelle sidérante: le droit à l’avortement pourrait y être remis en cause de manière drastique. Les protestations qui ont suivi sont parfaitement légitimes et compréhensibles, tant de telles restrictions iraient à l’encontre des libertés fondamentales et à contresens de l’histoire. Mais c’est peut-être aussi l’occasion d’une réflexion sur la défense des droits fondamentaux.