Mettons cela sur le compte des médias, et prenons notre part de responsabilité. Entre le feuilleton de la candidature d’Eric Zemmour (confirmée mardi 30 novembre) et le spectacle médiatique de la campagne pour l’investiture du parti Les Républicains (le candidat élu sera connu samedi 4 décembre), les projecteurs ont surtout éclairé la droite et l’extrême droite de l’échiquier politique français.