Olivier Meuwly: «Ne pas confondre déclin de la gauche et déclin du PS»

Lire sa tribune en intégralité

«Les victoires que les partis de la droite surtout conservatrice enregistrent en Suisse ou en Europe ont pu éveiller l’impression d’un déclin symétrique de la gauche. Or celle-ci n’est pas menacée: la droite et la gauche constituent encore les concepts les mieux adaptés à la compréhension du champ politique. Dans ce cadre, la gauche, plus ou moins fringante selon les époques, restera le foyer critique d’un capitalisme par nature imparfait.

La question se pose en des termes différents si l’on se penche sur le parti socialiste. Comme ses partis frères européens, il traverse une passe plus difficile, qu’il ne peut même pas compenser, en Suisse, par des succès probants lors des votations qui rythment la vie politique de notre pays…»

Lire la suite


Andreas Gross: «La gauche stagne et se transforme, mais elle n'est certainement pas en déclin»

Lire sa tribune en intégralité

Madame Miauton n'est ni la première, ni la dernière à se laisser séduire par ses rêves au moment d'interpréter les statistiques (lire sa chronique dans LT du 23.10.2015). C’est même très humain de voir dans les chiffres la réalité désirée. Et lorsqu'on vit dans un espace culturel francophone, ou règne actuellement une tendance au «déclinisme» omniprésent («Süddeutsche Zeitung» du 22.10.2015), on verra immanquablement le déclin de la gauche aux dernières élections, alors qu'il s'agit d'une stagnation.

Une chose est sûre, et triste: La gauche en général et le PS en particulier n’ont pas progressé en Suisse ces quatre dernières années. La part des électeurs suisses qui vote à gauche – dans laquelle j'inclus le PS, les Verts, Solidarités et le POP – est même étonnamment stable: il y a presque 50 ans, 26,4% de la population votait à gauche. Il y a 24 ans, 26,8%, le même taux que le 18 octobre 2015!

Lire la suite

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.