Devenue un acteur omniprésent de la vie politique genevoise, la Cour des comptes rythme désormais l’actualité de ses interventions plus ou moins explosives. Récemment, il y a eu le rapport dévastateur sur les notes de frais des conseillers administratifs, la dénonciation d’un vrai faux scandale de fraude au Service des votations ou encore l’envoi d’un petit missile sur l’aéroport et ses marchés publics plutôt suspects.

Lire également: Les polices municipales appelées à disparaître à Genève?