[…] Comme nous fêtons cette année le 100e anniversaire de la création de la Société des nations, un éclairage sur le siècle écoulé en prenant pour angle d’attaque Genève ville-monde – son émergence, son développement, son avenir – me permettra de faire des allers-retours vers les années 1920 où tout commence de ce qui est notre présent, mais où ont également émergé un certain nombre de possibles historiques. En histoire, ne sont pas seulement intéressantes les choses qui se produisent ou se réalisent. Ce qui est pensé, imaginé, pourquoi pas rêvé a un intérêt, car on peut y lire ce qu’une époque est capable d’envisager. Ces embranchements qui sont restés des virtualités font aussi partie de notre présent et peuvent éventuellement inspirer notre avenir.

Ville-monde: l’historien français Fernand Braudel emploie l’expression […] pour désigner des agglomérations où se concentrent population, marchandises, capitaux et informations et qui structurent les échanges dans une certaine région géographique, région aujourd’hui étendue à la planète – la terre est devenue une économie-monde.