La 75e Assemblée mondiale de la santé, qui se réunit cette semaine à Genève, se déroule dans un contexte multilatéral très compliqué. La guerre qui fait rage en Ukraine polarise le monde comme jamais. Or, face à une pandémie qui n’est pas terminée et aux défis posés par la santé globale, une coopération multilatérale étroite demeure indispensable.