Il faut reconnaître que la dernière publicité de Google pour vanter les mérites de son service Photos est réussie. Dans ce spot d’une minute et 5 secondes, l’on voit plusieurs scènes montrant des utilisateurs de smartphone tentant d’immortaliser des moments, pour certains communs (un groupe qui se réunit, un anniversaire), pour d’autres plus rares (le saut d’une baleine, l’apparition d’une tornade…). Mais au moment de saisir le cliché apparaît un message d’erreur, indiquant que la mémoire du téléphone est saturée.

Ce téléphone, Google se garde bien de dire que c’est un iPhone, mais le message sur l’écran ressemble beaucoup à ceux qui s’affichent sur les téléphones d’Apple. Google veut ainsi se moquer de la faible mémoire des iPhone 16 Go. Et surtout promouvoir son service Photos, offrant un espace en ligne illimité pour sauvegarder ses clichés.

Mais Google se moque un peu trop facilement d’Apple. De nombreux téléphones équipés de son système d’exploitation Android ne sont dotés que d’une mémoire de 16, voire de 8 Go. Il est certes possible d’ajouter des cartes mémoire, mais l’on ne peut pas y enregistrer tous les éléments d’un téléphone. Et Apple pourrait très bien annoncer, d’ici quelques semaines, la fin de la commercialisation d’iPhone 16 Go.

Le Temps publie des chroniques et des tribunes – ces dernières sont proposées à des personnalités ou sollicitées par elles. Qu’elles soient écrites par des membres de sa rédaction s’exprimant en leur nom propre ou par des personnes extérieures, ces opinions reflètent le point de vue de leurs autrices et auteurs. Elles ne représentent nullement la position du titre.